Accueil du Blog,  Blog

Merci du cadeau… Empoisonné

Aujourd’hui où l’heure est au télétravail – que se soit par choix ou par obligation – il se peut qu’après quelque temps, tu constates une certaine… Baisse de moral. Et tu ne sais pas trop d’où elle peut venir. 
Alors je vais te faire un petit retour d’expérience sur le sujet. 

Lorsque j’ai pris la décision de tout quitter pour reprendre mes études, je me suis retrouvée à passer la majeure partie de mon temps à travailler chez moi. Rapidement, des habitudes ont pris la place des anciennes. Et pas forcément pour le mieux : faisant le constat – conscient ou inconscient – que je n’avais personne à voir dans la journée donc pas besoin de s’apprêter. C’est la journée “pilou-pilou” mais… Tous les jours !

Alors au début, c’est la fête ! C’est trop génial d’être dans mes vêtements cocooning, même si je le sais : ils sont moches, mais avoue-le ! Tu en as, ne le nies pas ! Mais si ! Tu sais ! Le jogging pleins de taches de peinture, le t-shirt XXL à l’effigie de ton groupe préféré ou de ta princesse préférée (personne te jugera ici) ou encore ce gilet tout déformé, mais c’est ça qui le rend confortable. 

Et puis arrive un jour où c’est le soir de la sortie avec mes amies ou bien le jour du retour à la réalité : je vais devoir me bouger pour voir des gens en vrai (ou en visioconférence). Pfffff, pas motivée, pas envie… Il va falloir sortir de mes nouvelles habitudes qui à mon sens sont TOP-ISSIMES !

Alors je prends ma douche (Jusqu’ici, heureusement Dieu merci, rien d’exceptionnel non mais ! Je ne suis pas tombée si bas !)… Mais la motivation n’est toujours pas au rdv. Puis je me sèche et croise mon reflet… Mouai, je dois pouvoir faire mieux… Ensuite, je m’occupe de mes cheveux pour faire mieux que mon super chignon déstructuré, mais qui n’a rien à voir avec le nom d’un plat digne de la grande cuisine étoilée. Les vêtements, des vrais, qui sont mettables en public. Là, déjà, je me rends compte que je vais bien. Le moral commence à se dessiner juste là, derrière moi, mais il est là. Parfum, make-up et à présent, c’est indéniable, ce moral grandit encore et je rayonne même un peu. Et enfin, je suis fin prête à me montrer au monde ! C’est ici qu’un bilan que je n’avais pas demandé à faire s’impose :

« Sans m’en rendre compte, j’avais le moral bas, j’étais “bof”

Cet état où rien ne me fait envie, où je me traines, tel une zombie dans « Résident Evil » mais sans Milla Jovovitch. Envolé le côté glamour de l’histoire. Ne reste que le glauque. 

Devant cet état de fait, voici ce que j’ai réalisé :

Si je ne prends pas soin de moi sous prétexte que je ne vais voir personne, c’est que j’ai un sérieux problème de négligence envers moi-même, voir même un problème d’amour-propre tout court. 

Alors, la moral de cette histoire :

Lorsque tu te prépares le matin, fais-le pour toi en premier lieu et non pour les autres ; ton baromètre “moral” t’en remerciera !

Voilà donc le principe de base à appliquer : c’est de te poser cette question le matin au sortir de ta salle de bain, juste avant d’aller travailler derrière ton ordi et tes bouquins :

“Si quelqu’un sonne à l’improviste chez moi, aurai-je honte d’ouvrir dans cette tenue et avec cette coiffure-là ? »

Si la réponse est “non plutôt mourir (de honte)! ”, alors retournes dans ton dressing et ta salle de bain et fais en sorte que cette réponse soit remplacée par « oui, sans aucun problème ! ». 

Mais rassure-toi ! Pas besoin d’un tailleur trois pièces. Il existe de nombreuses tenues qui ont toujours ce confort tant recherché, le tout assaisonné de bon goût 😉 Et pour t’aider à y voir plus claire sur ce point, je laisse mon amie Perle Claire, coaching en image, t’en dire plus à ce sujet. Ensuite, un autre conseil que je dois à FlyLady* : chausse-toi ! Oui, le fait de mettre des chaussures met en route le mode : je remonte mes manches ! Au travail ! Et si tu ne supportes pas les chaussures à l’intérieur pour cause de propreté, pas de soucis ! Tu choisis une paire dans celles que tu as déjà (avant d’en acheter une nouvelle si vraiment, tu n’en as pas pour cette utilisation) tu la laves et ne l’utilises qu’à l’intérieur de la maison. Ainsi, côté hygiène, c’est tout bon. 

Un dernier conseil que je peux te donner : gardes le lien ! Il est aussi essentiel pour ton moral que ta tenue. Je me suis rendu compte que les sms, puis les appels vocaux, c’est bien dans un premier temps. Mais ensuite, il est utile de parler à quelqu’un en vidéo, de voir les réactions sur le visage de l’autre au fur et à mesure de la conversation, ce qui est bien plus riche que l’écrit. La technologie nous gâte de ce côté, tu n’as que l’embarras du choix de l’outil à utiliser (FaceTime, vidéo Messenger, etc.). 

Pour un article qui au départ est loin des conseils “habituels” d’une naturopathe, finalement, je trouve qu’il prend tout son sens, au vu de l’impact sur notre bien-être. 

J’ai pour projet de te faire un article qui traitera du sujet des routines pour ne plus jamais oublier d’être soi avant d’être « la femme de… » , « la mère de… » , « l’employée de… » , « la gérante de… » , Car ce ne sont que des casquettes que tu portes et non ton vrai TOI 😉

D’ici là, prends soin de toi et comme à mon habitude, le dernier mot sera pour une citation !

L’estime de soi dépend de la façon dont on prend soin de soi.

Julia Cameron et Mark Bryan

Naturopathement Vôtre – Sonia von Coeff – Extraits de vie

*FlyLady est un groupe de soutien et d’entraide qui offre des conseils pour aider les gens avec l’entretien ménager, fondé par « The FlyLady » alias Maria Cilley. Pour en savoir sur sa méthode, se reporter à son livre « Entretiens avec mon évier ».