Blog

Flashback professional

Cela va vous permettre de comprendre d’où je viens et par où je suis passé pour enfin arriver à mes décisions récentes. Dans mon enfance, j’ai toujours été une petite fille timide, essayant de ne pas faire de bruit, s’excusant même presque d’exister. Les occasions de me faire des ami(e)s étaient donc rares et d’autant plus que ce n’est qu’à partir de la quatrième que je suis resté dans la même école plus d’un an ! un exploit ! donc j’ai eu un groupe d’amies dont une, qui était ma « meilleure » amie.

Elle m’appréciait beaucoup et je pense qu’avec le recul, c’était parce que j’avais une bonne capacité d’écoute, vu que j’étais timide et n’avais aucune « vie » à raconter, alors qu’elle était fille unique, d’une famille aisée, ayant tout ce qu’elle veut, adorant en mettre pleins la vue et aimant être adulée. Bref, j’étais donc parfaite dans ce rôle !

Tout ça pour vous faire comprendre qu’après quatre années de classes communes avec elle, elle décide de s’inscrire dans une école privée pour poursuivre dans la branche du secrétariat, je l’ai suivi sans hésitation, préférant ne pas être seule et faire quelque chose qui ne me plaisait pas, plutôt que de choisir la comptabilité où j’étais vraiment bonne et qui sait… Mais ne faisons pas de projection sur ce qui aurait pu; c’est contre-productif et ne changerait pas ce qui est. Bref, arriva ce qui était logique qu’il arrivât… J’ai arrêté mes études, je n’ai pas passé le BAC, n’ayant qu’un faible BEP des métiers de la comptabilité en poche. Et j’ai dû commencer à travailler.

J’ai commencé comme télévendeuse pour vendre des adoucisseurs, puis prise de commandes au téléphone, ensuite commerciale, et je vous le donne en mille ! toujours au téléphone ! qu’il était réconfortant ce téléphone derrière lequel se cacher ! Mais c’est là que j’ai commencé à faire des rencontres qui ont changé ma vie sur le plan personnel; Mon envol sur le plan « confiance en soi » a pu commencer et pour un très très long voyage ! (on ne rattrape pas tant de retard si vite). Puis, je suis passé par des postes de chargées de clientèle grands comptes et enfin analyste financière… et toujours à distance. Dernièrement, on m’avait confié la création d’un service dans l’analyse financière justement. Je suis resté seule pendant un an et demi, le job ne tenant pas ses promesses, le salaire ne suivant pas, les responsables ne donnant pas l’impression que le développement de ce service soit leur priorité. Allant travailler dans un bureau d’une autre société, puis une autre; donc aucune identité professionnelle sur laquelle me construire. Enfin ! l’arrivée d’un commercial pour me soulager d’une part des taches que je gérais jusque-là. Et le souffle qu’il devait m’apporter s’est transformé en air vicié ! Malgré tout, ces six derniers mois, je me suis vu autre, agissant comme jamais je ne m’en serai cru capable, réalisant que finalement cette personne que je rêve, vous savez quand vous réagissez d’une certaine façon quand on vous attaque et en y repensant le soir, vous vous dites « mais c’est ça que j’aurai dû lui dire !!!! ». Et bien j’étais parvenue à ne pas me laisser démonter ! Ça m’a fait un bien fou !!!!! Et c’est là que cette idée folle, celle qui était tout au fond de moi, s’est frayé un chemin, grâce à cette crevasse qui commençait à se faire à la surface de mon armure : « oui, pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? pourquoi ne pas continuer ? pourquoi ne pas tenter ? » Donc j’ai décidé de sauter dans le vide ! même pas peur!!!!

Bien sûr que si, mais bon, comme dit le proverbe :

Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière !
de Michel AUDIARD